Against the drug war but not sure what to do about it?
Join Erowid and help spread accurate, independent information.
La Vision De l'Eternite
Amanitas - A. muscaria
by Alligator_427
Citation:   Alligator_427. "La Vision De l'Eternite: An Experience with Amanitas - A. muscaria (exp50464)". Erowid.org. Apr 21, 2008. erowid.org/exp/50464

 
DOSE:
10 g oral Amanitas - A. muscaria (dried)

BODY WEIGHT: 62 kg


L'expérience que j'ai vécu est limite descriptible par des mots tellement c'était profond et intense. J'ai tenté celle-ci dans mon appartement seul sans personne pour me surveiller.

J'ai trouvé ces chapeau d'Amanite sur un célébre vendeur de toxique situé aux USA. Plusieurs variétés étaient proposées, Latvian, Washington, Sibérien.

* 16h30, j'avale 10 grammes d'amanites Sibérien secs.
* 17h30, je ne suis pas vraiment moi même, moi qui pensait que ça ne me ferait rien comme l'autre fois, je me trompait. J'ai un gros coup de fatigue et de légère nausé, je m'endor sur le canapé d'un sommeil très profond.

* Heure inconnue, probablement entre 19h et 19h30, je me réveille bien que je ne me souvienne pas m'être réveillé.
Je n'en suis pas très conscient mais je suis dans une transe très profonde, mes émotions marchent au ralenti et même ne marche plus du tout, je bloque sur une de ces émotions. Impossible de me souvenir sur quoi je bloquait mais c'était réellement important car ça m'a mis dans un état de panique total.

Je ne sais pour quelle raison (enfin, je ne sais plus), je fonce vers la douche, retire mes fringues et prend une douche glaciale. L'eau est froide, je tremble mais ce qui me traverse la tête est avant tout primordiale, je bloque sur cette émotions, comme si mon âme était elle même dans le doute, des pensées me traverse l'esprit et j'en arrive à une conclusion : 'c'est vrai' dis-je à haute voix (je vous le rappelle, je ne sais plus de quoi il s'agissait) ... et là, d'un seul coup, j'avais atteint une vérité et je devait à tout prix y rester sinon j'allais me perdre alors je répétait 'c'est vrai' pour me focaliser sur ce point infime dans une imensité aussi grande que l'univers.

La suite est trop personnelle mais je me souviens de 1 point:
Mes émotions était très méthodiquement guidé par quelque chose de très haut, peut-être par l'univers lui même. Chaque fois que je trouvais l'énygme à chaque émotion sur laquelle je bloquais, j'avais l'impression de grimper d'un niveau de conscience. J'en suis même arrivé à avoir pitié de dieu tellement le monde était moche et comme de la pitié resulte l'amour, j'ai pensé très fort à la personne que j'aime le plus dans ce monde, je n'avais qu'un but (une seule raison d'être) l'appeller et lui dire que je l'aime, j'ai eu énormément de mal à faire fonctionner ce téléphone et au final ça ne répondait pas (j'ai du mettre 1/2 heure à réussir à appuyer sur 3 touches). Il faut savoir que mes émotions était multiplié par 10 ou par 100, c'était soit je faisait ça, soit je sautais par la fenetre, si vous préférez, ce sont ces émotions qui me guidaient dans mes actes. La peur de mourrir, la peur de rester dans cet état toute ma vie, voilà ce qui me motivait.

J'ai ensuite eu des révélations très précise sur la vie, sur l'univers mais j'oubliais tout la seconde plus tard. J'étais dans un état d'introspection vraiment très profond et très intense. J'avais l'impression que tout le monde était passé par là, et que mon état était naturel, je ne pensais pas du tout être sous l'influence de l'amanite!

Je sortais de ma douche complètement gelé, je tremblais, je n'avais qu'une idée en tête, il me faut de la chaleur alors je fonce dans la salle de bain, retourne mes affaires mais ne trouve rien d'assez chaud... surtout que j'étais en train de retourner la poubelle à linge sale. L'idée me traverse, je ne trouverais jamais rien d'assez chaud pour me couvrir (j'avais juste sur moi un t-shirt trempé), les émotions se succédaient en s'accélérant, parfois je cernais la vérité (il y a forcément un truc chez moi qui me tiendra chaud) mais le doute recouvrait tout à l'instant d'après. Une vision me montrant aujourd'hui que toute vérité telle qu'elle soit à son propre doute. Plus je voyais cette vérité, et plus je VOYAIS loin. Je n'ai connue aucune introspection aussi profonde que celle-ci.

Les effets du champignon mobilisent toute ma concentration et je suis incapable de trouver mon Sweat-shirt, que je mis beaucoup de temps à trouver et même à enfiler. Je mis beaucoup de temps à me rendre compte qu'il me suffisait d'enfiler le vêtement pour ne plus avoir froid. Je fini tout de même par le mettre tout en ayant oublié de retirer mon T-shirt trempé que j'avais finalement gardé en dessous. Je me rendrais compte plus tard, quand les effets se dissiperaient, que je portais des habits mouillés.

La chaleur commençait à supprimer la sensation de froid malgré le fait d'être encore mouillé car prendre une serviette pour éponger l'eau sur le corps était une action qui m'aurait pris trop de temps car je me sentais dans l'urgence de régler le soucis de la monté violente de la drogue. J'ai ensuite tenté de faire fonctionner mon téléphone portable car j'avais besoin de parler à une personne en particulier. Celà m'a bien pris quelques dizaines de minutes. J'étais incapable de me servir du téléphone, mais je savais à quoi il servait et ce qu'il pouvait m'apporter.

Mon système émotionnel sous l'effet de la drogue, fortement déréglé semblait presque extérieur à mon corps
Mon système émotionnel sous l'effet de la drogue, fortement déréglé semblait presque extérieur à mon corps
et j'en subissais la pression chaque seconde qui s'écoulait comme s'il ne m'appartenait pas et qu'il était ennemi à moi, ce qui ouvrait la voie à une nouvelle angoisse.

Les effets très perturbants du poison me remplissaient progressivement d'inquiétude et je commençais à percevoir des hallucinations visuelles. Celles-ci étaient au sujet de l'univers, je pouvais voir une galaxie avec sa complexité en mouvement circulaire. Avec du recul aujourd'hui, je pense que cette hallucination s'est matérialisée en rapport avec mes connaissances sur l'univers, d'un point de vue scientifique. Je ressentais aussi Dieu sous aspect émotionnel, comme si je l'avais perdu, qu'il s'était égaré de mon être et ma personnalité, mais que je pouvais ressentir. J'ai senti un instant le pouvoir de le supprimer et je l'ai frappé très fort avec mon esprit comme si celà était un acte psychologique profond, sensé et rempli de justice. Celà s'est finalement retourné contre moi et je me suis de nouveau senti très angoissé. La raison de cette nouvelle angoisse peut se décrire par le fait que si vous mettez un poing dans la figure à quelqu'un qui vous avoue ses fautes, il est fortement probable qu'il vous en remette un s'il a déjà jugé que vous ne valez pas mieux que lui.

Celà s'est un peu déroulé de la même manière, j'ai tenté de supprimer Dieu alors il a disparu et je me suis retrouvé seul et faible.

J'ai finalement eu la bonne idée d'aller me mettre au chaud sous la couette pour essayer de dormir. Très inquiet de savoir si j'étais capable de monter en haut de la mezzanine, j'avais très peur de faire un faux mouvement et de tomber de haut. Celà m'aurait mis dans un état de vulnérabilité réelle, tout en ressentant une douleur que je ne voulais pas ressentir, j'ai longuement réfléchi sur celà.

M'allonger dans le lit en me protégeant d'une confortable couette fut très agréable. Contrairement à d'autres substances comme la mescaline, ou la psilocybine qui n'engendrent pas cet état de bien-être, la muscarine et le muscimole n'était pas aussi excitant, mais l'angoisse que ces substances engendrent l'est.

Tout d'un coup, je pu laisser s'envoler ces vagues d'émotions fortes et je pouvais voir (à travers l'esprit) l'univers de ma propre vie. C'est comme si l'univers de la pensée était une spirale et que mes pensées partaient de l'extérieur de cette spirale. Et moi, je ne suis que le spectateur de ma vie et je ressens toutes les émotions. Plus le temps avançait, plus les pensées avançaient et se rapprochaient du centre... et plus j'avais chaud. En l'espace de quelques secondes, j'avais revécu mes dernières trente minutes et je revivais des pensées que j'avais oublié et plus le temps avançait, plus je me sentais bien et plus je SAVAIS que l'avenir, même dans la mort sera éternellement merveilleux. Cette vision me disait que tout ce que nous vivons, nous le revivront d'une autre manière plus tard.

Après cette vision sur l'éternité, je revint dans mon état normal et n'eut pas trop de mal à m'endormir vers 22h30... ou 20h30 je ne sais plus.

Ce fût une expérience terrifiante car j'ai fini par penser que nous n'existions pas, que ma vie n'était qu'un rêve, un rêve qui prenait fin et qui ne continuerait plus. Certaines lectures de B. Werber par le passé notamment les Thanatonautes, ont pu nourrir ces visions.

Le lendemain, j'avais la pêche, je vais sortir et voir du monde, je suis heureux.

2012 Addendum:

Je n'ai pas ressenti le moindre effet secondaire les jours qui suivent
Je n'ai pas ressenti le moindre effet secondaire les jours qui suivent
, ni même le lendemain. Certains disent que des pensées favorables surviennent les jours suivants la prise de l' Amanite, celà est certainement dû au retour à la normal après une évasion spectaculaire des lois simples de l'espace et du temps.

Exp Year: 2005ExpID: 50464
Gender: Male 
Age at time of experience: 24 
Published: Apr 21, 2008Views: 24,587
[ View as PDF (for printing) ] [ View as LaTeX (for geeks) ] [ Switch Colors ]
Amanitas - A. muscaria (70) : Alone (16), Difficult Experiences (5)

COPYRIGHTS: All reports are copyright Erowid and you agree not to download or analyze the report data without contacting Erowid Center and receiving permission first.
Experience Reports are the writings and opinions of the individual authors who submit them.
Some of the activities described are dangerous and/or illegal and none are recommended by Erowid Center.


Experience Vaults Index Full List of Substances Search Submit Report User Settings About Main Psychoactive Vaults